La cryolipolyse comparée à la lipolyse par injection

Dr Natalie Keller Natalie Keller est spécialisée en chirurgie générale et en médecine esthétique. Son cabinet «skin & beauty concept» situé à Osnabrück se concentre sur la réjuvénation et la santé de la peau.

Les dispositifs médicaux spécialisés dans la réduction de la graisse font actuellement beaucoup parler d’eux dans le secteur de la médecine esthétique. La cryolipolyse est une méthode qui est utilisée avec succès dans mon cabinet. Le traitement de refroidissement de la graisse est une méthode efficace et efficiente pour réduire les dépôts de graisse localisés (Garibyan et al. 2014). En comparaison à d’autres traitements non basés sur l’utilisation d’instruments tels que la lipolyse par injection, l’investissement initial semble élevé. Quels sont donc les avantages de la cryolipolyse médicale par rapport à la lipolyse par injection ?

Indications générales pour une réduction non invasive des graisses

Les traitements non invasifs sont populaires en Allemagne. L’Allemagne est un pays qui a été très conservateur en matière de traitements esthétiques, mais cela a changé au cours des cinq à six dernières années. Cela s’explique, d’une part, par ce “monde des réseaux sociaux” et, d’autre part, par les offres, les possibilités et les améliorations sans cesse croissantes des traitements peu invasifs. À mon avis, la cryolipolyse est un traitement efficace pour tous les patients qui sont soucieux vis-à-vis de leur santé, de leur régime alimentaire et de leur mode de vie. Pour les patients qui ne souhaitent pas subir une liposuccion chirurgicale et qui se satisfont de constater une amélioration des zones traitées sans chercher à obtenir les meilleurs résultats, souvent inat-teignables. En outre, certaines zones problématiques sont trop petites pour une intervention chirurgicale et vice versa. Cer-taines zones sont traitées plus efficacement par le biais d’une intervention chirurgicale, comme la liposuccion par exemple.

Indications de la cryolipolyse par rapport à la lipolyse par injection

La cryolipolyse non-invasive et la lipolyse mini-invasive par injection sont peu comparables car les effets secondaires, le temps d’arrêt et les résultats ne sont pas du tout les mêmes. Par exemple, si vous voulez traiter la zone des hanches, il s’agit d’une zone importante. Ainsi, avec la lipolyse par injection, le patient aura des centaines d’injections, des ecchymoses, des gonflements, mais aussi un risque d’infections pulmonaires suite au traitement. Si vous traitez la même zone avec la cryoli-polyse, vous aurez le bon applicateur pour aspirer la graisse, la refroidir efficacement et il n’y aura pas d’éviction sociale après le traitement, et encore moins d’ecchymoses, d’infection et de gonflement. De plus la cryolipolyse semble être de toute manière plus efficace. Seules les petites zones où rien ne peut être aspiré avec un applicateur me paraissent mieux indiquées pour une lipolyse par injection.

Moins de traitements, plus de satisfaction pour les patients

Le nombre de traitements nécessaires dépend de la situation initiale du patient, de ses attentes ainsi que de sa réaction à la méthode. Avec la cryolipolyse, il faut généralement entre 1 et 3 traitements, avec la lipolyse par injection souvent plus ! Cela signifie que la cryolipolyse est beaucoup plus rentable pour les praticiens et que le patient est généralement plus satisfait par la suite (Krueger et al. 2014). Nous traitons souvent les patients avec la cryolipolyse après qu’ils aient effectué une lipolyse par injection dans un autre établissement. Et ils sont tous nettement plus satisfaits du trai-tement par refroidissement. Mais encore une fois, en tant que praticiens, nous devons sélectionner méticuleusement le trai-tement pour les patients. Toutes les zones ne sont pas traitées aussi bien les unes que les autres avec le même traitement.

References Garibyan, L., Sipprell, W. H., Jalian, H. R., Sakamoto, F. H., Avram, M., & Anderson, R. R. (2014). Three-dimensional volumetric quantification of fat loss following cryolipolysis. Lasers in Surgery and Medicine, 46(2), 75–80. https://doi.org/10.1002/lsm.22207 Ingargiola, M. J., Motakef, S., Chung, M. T., Vasconez, H. C., & Sasaki, G. H. (2015). Cryolipolysis for fat reduction and body contouring: Safety and efficacy of current treatment paradigms. Plastic and Reconstructive Sur-gery, 135(6), 1581–1590. https://doi.org/10.1097/PRS.0000000000001236 Krueger, N., Mai, S. V., Luebberding, S., & Sadick, N. S. (2014). Cryoli-polysis for noninvasive body contouring: Clinical efficacy and patient satisfaction. Clinical, Cosmetic and Investigational Dermatology, 7, 201–205. https://doi.org/10.2147/CCID.S44371 Naumann, R. (2019). Interview mit Dr. med. Rebecca Naumann: Kryoli-polyse Geräte im Vergleich. Kosmetische Medizin. (3.19), 172–173.