J'ai testé : le rajeunissement de la peau

Depuis mes dix-neuf j’ai un principal complexe (j’en ai beaucoup, comme bon nombre de filles mais je ne vais pas tous les dévoiler) : mes rides d’expression. C’est-à-dire que même avant cet âge-là je devais déjà avoir des marques sur le front. Sauf que je ne m’en rendais pas compte puisque mon image ne m’intéressait pas, je préférais de loin jouer aux Playmobil. En grandissant on finit par perdre son innocence et la réalité nous frappe en plein visage. C’est le cas de le dire !

Certaines personnes, des sacrés imbéciles pour rester polie, me faisaient remarquer que sur mon front s’affichaient des lignes. Sans blague ! J’avais envie de leur répondre :

« Tu crois que tu m’apprends un truc là espèce de gros c**? »

Finalement je me tuais et cherchais une solution. Mais en vain. J’avais, je le rappelle, dix-neuf ans. Alors que j’étais partie voir ma dermato, parce que j’étais choquée de perdre mes cheveux #TeamManqueDeFer, j’en avais profité pour lui exposer ce qui me tracassait : mes rides d’expression. Ce jour-là j’ai entendu pour la première fois le mot botox. Elle m’expliqua gentiment qu’à mon âge il n’avait rien à faire, sauf mettre des crèmes, et que c’était lié aux expressions de mon visage. Et oui, quand je parle, c’est mon visage tout entier qui s’anime. Mes mimiques font souvent rire mon entourage, à mes dépens.

Passé trente ans, je suis partie voir une nouvelle dermato, encore pour mes cheveux mais aussi pour parler de mon front. #LaMeufQuiNeLâchePasLeMorceau

Ah attendez, avant cela il faut que je vous parle de la réflexion magique que j’avais reçue d’un mec à l’époque, le soir de mon anniversaire pour mes trente ans. Cet homme, encore une personne bienveillante, m’a sortie au restaurant, alors que je m’apprêtais à souffler ma petite bougie :

« Tu ne fais pas ton âge c’est clair mais sur ton front on voit que tu n’as plus vingt ans. »

WTF ?!

Je vous laisse méditer sur cette phrase, sortie de nul part. Le positif ? J’ai évité de m’enfiler mille calories, vu le gâteau, et j’ai arrêté de fréquenter ce gentleman dans les jours qui ont suivi.

Revenons-en à nos moutons, à savoir mon rendez-vous avec cette nouvelle dermatologue. Rassurez-vous, ma tignasse se porte à merveille, beaucoup de repousses.  Elle aussi m’a parlé de botox, mais m’a annoncée qu’elle n’était pas habilitée à le faire. Elle m’a prescrit des crèmes, encore. Bref je n’étais pas plus avancée. Ma collection de tubes crémeux ne cessait d’augmenter.

Cependant, le botox ne me tente absolument pas. J’ai lu tellement de témoignages négatifs que j’ai pris peur. Je me disais qu’au pire j’attendrai quarante-cinq ans pour passer sur le billard et tester le lifting ! Que voulez-vous, quand on a un complexe, difficile de penser à autre chose et d’en démordre.

Et bien figurez-vous que j’ai découvert un récent procédé pour estomper un peu les rides et rajeunir la peau en stimulant le collagène : le laser Origin. Et même que je l’ai testé ! Je vais tout vous expliquer sur ce traitement et mon expérience.

 

PRÉSENTATION DU CONCEPT LASAR ORIGIN

Si j’en crois les mots de la marque, cette technique innovante permet de retrouver sa beauté originelle ! Elle fait disparaître en quasi-totalité les cicatrices d’acné, les cicatrices, les rides & ridules, les vergetures, les lésions pigmentaire, mélasma et les rides.

Le laser Origin est un laser Erbium Glass fractionné non ablatif.  Là vous ne comprenez rien, moi non plus rassurez-vous, pourtant c’est bel et bien un dispositif français. C’est d’ailleurs le premier laser 100% français ! Je me suis renseignée en amont sur les lasers de technologies fractionnées. J’ai ainsi appris que la technologie laser Erbium Glass 1550 nm permet de réaliser des traitements non invasifs (ça n’altère pas l’organisme) et non ablatifs. Ce laser agit en profondeur dans le derme tout en préservant la couche superficielle de l’épiderme, pour un maximum de résultats sans éviction sociale (en gros on n’a pas besoin de se planquer dans une grotte les jours qui suivent puisque zéro trace).

C’est la marque ORIGIN qui commercialise le procédé en France depuis 2019.

COMMENT ÇA MARCHE ?

Contrairement à la plupart des méthodes de soin laser, le traitement ORIGIN agit directement sur les tissus sous-cutanés, pour stimuler la production de collagène et ainsi régénérer l’élasticité de la peau. Les cellules responsables vont être traitées spécifiquement et détruites par le laser ORIGIN. Les cellules mortes de l’épiderme seront naturellement remplacées par de nouvelles cellules, pour laisser place à une nouvelle peau plus homogène avec un aspect plus lisse.

Les résultats sont visibles dès la première séance.

QUELLE PRÉPARATION LE JOUR J ?

Pas grand chose. Un petit coup de crème ELMA, la crème anesthésiante, une heure avant le rendez-vous sur tout le visage et hop le tour est joué. Cela nécessite une anesthésie locale pour quelques indications seulement.

POUR QUI ?

Pour tout le monde ! Bon, comme pour tout, ce n’est pas indiqué pour les femmes enceintes. Celles et ceux qui ont des pathologies avec trouble de la cicatrisation, celles et ceux qui prennent certains traitements doivent éviter également le traitement. Mais tout cela est vu en amont avec le médecin bien entendu.

Pour obtenir un résultat satisfaisant, il est important de bien cibler la zone à traiter et de régler les paramètres de traitement en fonction des différentes indications suivantes :

  • Le traitement de différents types de cicatrices (d’acné, atrophiques et hypertrophiques)
  • Le traitement de l’acné
  • Le traitement du mélasma
  • L’atténuation des rides
  • Les pores dilatés
  • Le relâchement et le vieillissement cutané
  • Les vergetures

PAR QUI ?

Pas par l’esthéticienne du coin dans une cave. Non, non et non ! Par de nombreux chirurgiens esthétiques, médecins esthétiques et dermatologues. Sur ce site, vous trouverez les médecins qui utilisent et font confiance au laser ORIGIN pour son savoir-faire français et sa norme CE.

Pour ma part, j’ai été reçue et suivie par le docteur Karthleen Scemama. Son cabinet est situé à Paris dans le 12e arrondissement. Son assistante Camille est adorable. Elles forment une chouette équipe.

ÇA FAIT MAL ?

Cette technique innovante de réjuvénation de la peau grâce au laser est permet d’obtenir d’excellents résultats tout en étant quasiment indolore. JE N’AI RIEN SENTI DU TOUT ! En même temps que le docteur passait le laser, elle propulsait de l’air froid. Impossible de ressentir des picotements. INDOLORE.

COMBIEN FAUT-IL DE SÉANCES ?

A voir avec le professionnel. Tout dépend de la zone traitée. Les résultats varient d’un patient à l’autre, en fonction de l’indication prise en charge et de la zone traitée. Le nombre de séances peut varier de 3 à 6 avec un intervalle de 3 à 6 semaines entre les séances.

Dans mon cas, nous partions sur une séance histoire de stimuler ma peau et estomper les ridules. Pour le front, enfin les rides d’expression, c’est du botox qu’il me faut (et ça aussi ça chiffre vite, comptez 350 euros en moyenne la seringue).

ÇA DURE COMBIEN DE TEMPS LES EFFETS ?

L’action de réjuvénation est durable sur le long terme, étant donné que la structure des tissus sous-cutanés est remodelée par les nouvelles fibres de collagène.

RETOUR SUR MON EXPÉRIENCE

Le traitement ORIGIN varie en fonction des différentes indications et des paramètres (puissance, énergie délivrée, nombre de passages, nombre de séances). Ma séance s’est déroulée ainsi :

1. Le docteur Karthleen Scemama a vérifié que je ne présentais pas de contre-indications. Son assistante et elle m’informent déroulement du traitement ainsi que des éventuels effets secondaires. J’ai signé une décharge avant la séance.

2. Une heure avant la séance, Camille m’a appliquée à plusieurs reprises de la crème anesthésiante. Il est possible de le faire chez soi mais j’ai préféré venir en avance.

3. Le médecin m’a ensuite installée confortablement sur la table de soin et nettoyé la zone à traiter pour retirer le maquillage et/ou impuretés.

4. On m’a alors couvert les yeux de lunettes de protection avant de commencer la séance.

5. Et c’est parti. Le médecin positionne l’embout du laser sur la surface des zones à traiter. Me concernant nous avons fait tout le visage, excepté la lèvre supérieure car j’avais une séance d’électrolyse le soir même.

6. Une fois la séance terminée, le médecin apaise la zone traitée avec masque hydratant pendant dix minutes. Elle m’a également prescrit des compléments alimentaires pour éviter tout ennui. Je ne les ai même pas pris. A noter qu’il est recommandé d’appliquer une crème solaire pour éviter les éventuels effets secondaires dus à l’exposition au soleil.

Ah et j’oubliais un détail important. Pour optimiser au mieux le traitement et d’accélérer le processus de régénération cellulaire, il est recommandé d’hydrater sa peau quotidiennement (crème ou masque hydratant) durant les semaines suivantes.

ET APRÈS LA SÉANCE ?

J’ai été prévenue, je risquais de légers œdèmes et des rougeurs.

Je n’ai eu AUCUNE marque sur le visage dans les jours qui ont suivi. Bien au contraire ! Je trouvais ma peau nettement plus lisse, immédiatement après la séance et encore plus le lendemain matin.

Pourtant j’avais lu que les résultats ne sont pas tout de suite visibles car les cellules mortes, à la suite du traitement, seront naturellement remplacées par de nouvelles cellules. Cette phase dure entre 3 et 7 jours.

Sur les photos de mon avant-après rien ne sautera aux yeux, mis à part un tein plus harmonieux et des traits moins tirés. C’est déjà pas mal ceci-dit. J’ai pris les photos à la même heure le matin du jour J et le lendemain, au même endroit. Zéro artifice, même lumière, pas de maquillage.

En revanche, on verrait clairement une grosse différence sur des personnes qui présentent des tâches sur le visage : cicatrices d’acné ou autres.

Pour plus d’infos sur ce laser made in France : https://www.origin-laser.com

 

Retrouvez l’article sur son blog ici : https://camilleg.fr/jai-teste-le-rajeunissement-de-la-peau/