Détruire la graisse par le froid

Détruire la graisse par le froid

DÉTRUIRE LA GRAISSE PAR LE FROID

Décembre 2017

La cryolipolyse donne de vrais résultats sur le ventre et les poignées d’amour, car la graisse est souple et non indurée. Toutefois, si la peau est trop relâchée et la masse graisseuse trop importante, le praticien orientera vers une lipoaspiration et une plastie abdominale. Le docteur James Schinazi, médecin esthétique à Paris, a développé un protocole pour maximiser les effets du traitement. « Les femmes ne supportent plus leurs bourrelets et sont nombreuses à faire de la cryolipolyse. Je travaille avec l’appareil Cristal (Deleo) ; l’avantage est que l’on peut brancher deux pièces à main et donc traiter deux endroits simultanément. La surface des embouts est grande, ce qui permet de travailler des zones assez étendues. Il arrive souvent qu’on traite lors d’une même séance le ventre et les poignées d’amour. »

Un gel isolant recouvert d’un film est placé sur la peau, puis l’amas graisseux est aspiré dans la pièce à main. La température descend jusqu’à – 6° à – 9°, le traitement dure une heure. L’amas graisseux est progressivement engourdi par le froid. Une fois la « cryo » terminée, les parties traitées sont recouvertes d’une couverture chauffante afin de les décongeler. Ensuite, on effectue un massage. « Ce pétrissage est très important, car il a un effet drainant et aide à évacuer plus vite les cellules graisseuses mortes. Il diminue de manière notable les éventuelles douleurs et les tiraillements post-acte. »

Après la procédure, le docteur Schinazi recommande de se masser matin et soir pendant une semaine pour continuer l’effet mécanique du drainage. Et surtout de boire un à un litre et demi d’eau par jour pour aider l’organisme à évacuer les cellules mortes. Une activité « cardio » est conseillée : sport, marche rapide… Côté alimentation, l’apport en matières grasses et en sucres doit être surveillé.

Le résultat acquis intervient au bout de deux à trois mois, et correspond à une perte d’environ 30% du volume traité. « Celles qui ont suivi les consignes changent de look, de garde-robe, car elles ont repris confiance. Elles me demandent si elles peuvent faire une deuxième séance, ce qui arrive dans 20% des cas, ou alors elles décident de s’attaquer à la culotte de cheval ou à l’intérieur des cuisses, voire au double menton ou aux genoux », note le docteur.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.