Deleo relève le défi du made in France

Lorsque Frédéric Samson crée Deleo en 2010, il commence par distribuer des lasers cosmétiques. Moins d’une année plus tard, avec l’aide de son beau-père pour la partie mécanique et d’un ami pour l’électronique, il met au point son premier appareil de luminothérapie. Depuis, Deleo est spécialisé dans la conception, la fabrication et la commercialisation d’appareils de médecine esthétique: “Nous occupons une position de leader européen et nous exportons dans plus de 35 pays nos machines de cryolipolyse médicale, qui servent à détruire les cellules graisseuses, nos lampes LED haute puissance et, plus récemment notre laser fractionné pour effacer rides et cicatrices. Tout est fabriqué dans notre usine de Saint-Raphaël, dans le Var, à partir de composants locaux, régionaux ou Français”, explique Frédéric Samson. Le made in France est un atout non négligeable pour l’entreprise qui emploie désormais 39 personnes, a réalisé 6,5M euros de chiffre d’affaires en 2018 et revendique 600 clients. “En France, nous sommes le premier fabricant de matériel esthétique médical et nous sommes les seuls à fabriquer des lasers. A l’export, la concurrence est plus rude. Nous ne sommes pas grand-chose face à la plus grande entreprise américaine du secteur qui pèse 600M euros de chiffre d’affaires”, ajoute Frédéric Samson.

Croissance technologique

Face aux géants, les dirigeants de Deleo (Frédéric Samson et ses deux associés Claire Zacharski et André Fournier, directeur commercial) ont de l’ambition et misent sur un important développement. Ils vont d’ailleurs investir plus de 3,5M euros, à quelques kilomètres de Saint-Raphaël, sur le Pôle d’excellence Jean-Louis à Fréjus où un premier bâtiment de 1600 m2 (contre 700 m2 actuellement) les attend pour la fin de l’année. Un second bâtiment de 1400 m2 doit également sortir de terre courant 2020. “Nous avons commencé il y a huit ans avec une machine. Depuis quatre ans, nous proposons deux machines et maintenant trois machines et nous en compterons cinq avant la fin de l’année”, explique Frédéric Samson, qui vise les 8M euros de chiffre d’affaires dès cette année et les 18M d’euros d’ici à trois ans, dont 60% à l’export.

Viser les marchés à très gros potentiel

“Nous réalisons aujourd’hui 30% de notre chiffre d’affaires hors de nos frontières et allons accentuer notre présence en Asie, en Europe, au Moyen-Orient et pourquoi pas un jour aux Etats-Unis, car ce marché offre un très gros potentiel.” Pour conquérir le monde, la fabrication française est un réel avantage en termes de fiabilité. Deleo est certifié ISO 13485  et travaille en collaboration avec un comité scientifique pour proposer des nouvelles technologies brevetées, des études cliniques et de nouveaux protocoles. La PME consacre 20% de ses effectifs à la R&D, compte 10 brevets déposés et en cours d’instruction et veut pouvoir proposer une innovation technologique chaque année. “Nous sommes fiers d’être des pionniers des dispositifs médicaux à l’échelle mondiale et voulons le rester. C’est ce qui nous motive au quotidien, tout comme le fait de fabriquer en France, d’exporter le luxe à la Française, à forte valeur ajoutée.”

Par Le Journal des Entreprises – Mai 2019 – Région Sud 

https://www.lejournaldesentreprises.com/region-sud/article/deleo-releve-le-defi-du-made-france-176628